Emoud, m'invite chez lui,dans le quartier des ouvriers de la somaïr. C'est un Mardi dans la soirée.

Il me fait entrer , et me fait assoir sur la seule chaise de son petit patio. Tout le tour , il y a 4 ou Cinq pieces .

Il entre dans la premiere et vient me présenter sa premiere femme. Elle parait un peu usée,mais encore pas mal.

De la deuxieme, arrive une femme plus charmante que la premiere,et d'un port de tête certain.Derriere elle,j'apercois deux enfants à l'entrée de la piece.

De la troisieme,il ressort avec une jeune femme d'une vingtaine d'années. j'oserai dire mignonne.Une fois les présentations terminées,les trois épouses disparaissent et un peu plus tard,la deuxieme revient avec un plateau,deux verres,et une theihère fumante.Et tout en dégustant le thé,je viens à lui poser une question.

Comment fait tu pour vivre avec tes trois femmes,sans qu'il y ai de problème? 

C'est pas compliqué me réponds t'il: le lundi je couche avec la premiere, le mardi avec la deuxieme, et le mercredi avec la troisieme,et le cycle recommence jusqu'au samedi. Et celles qui  ne couchent pas avec moi le soir,s'occupent de la maison,des repas et des enfants.C'est bien lui dis-je, et tu peut te reposer le dimanche.

Non me réponds t'il, le dimanche je vais trouver des amis quand je ne suis pas avec toi , ou  parfois, d'autres femmes célibataires, veuves, ou celles des copains.

 

Mohamed fils d'Emoud

Emoud

à la rigueur.

Une vie scandée sur sept jours qui s'écoulent comme du sable dans cette région du désert proche du ténéré ou le soleil impose sa loi.. Inch Allah.

 Ci dessus: Photo de Mohamed qui a grandi,et Emoud toujours aussi tranquilement serein.

Les rues d'Arlit.

null_89918_bt1yi6

images (1)

images